A l’approche de Noël, une guerre des Fnac à la frontière Franco-Suisse ?

A l’approche de Noël, une guerre des Fnac à la frontière Franco-Suisse ?

28 août 2013 0 Par

Fnac

Choisir sa FNAC pour Noël

Décidément, le bonheur des uns ne fait pas toujours celui des autres ! Du moins, c’est ce qu’on pense lorsqu’on assiste à l’ouverture, à l’occasion de Noël, du point de vente de la Fnac d’Annemasse, « aux dépens » de deux filiales genevoises du groupe : celles de Balexert et Rive.

Située en plein cœur de la zone industrielle de Ville-la-Grand, près de l’aérodrome, la Fnac d’Annemasse commercialise les mêmes produits que ceux des Fnac de Balexert ou Rive. Seulement, le nouveau magasin affiche ses prix en euros.

Partant du centre de Genève, les Genevois n’ont qu’à faire un déplacement de vingt minutes en voiture en traversant la frontière franco-suisse pour y arriver. Ils risquent ainsi de passer outre les deux anciens points de ventes pour faire leurs achats d’articles de loisirs culturels en raison de l’écart des prix entre les deux pays voisins. Mais, Julien Kervio, directeur marketing et communication de Fnac Suisse SA, rassure tant bien que mal en prétendant que bon nombre de produits des Fnac en Suisse seraient plus abordables en matière de prix… exceptés les livres. D’après ses dires, étant multiproduits, les agences de la Fnac en Suisse sont très compétitifs côté technologie et occupent une meilleure place sur le marché du numérique, et qu’elles font des efforts pour maîtriser le prix des livres dans un écart acceptable : « On a donc encore une différence de 3 fr.35 sur des livres d’actualité. Est-ce qu’elle vaut le déplacement ? »

Certes, peu de Genevois daigneraient s’y déplacer à vingt minutes de voiture pour épargner 3 francs, mais les achats massifs des cadeaux de Noël risquent de tout bouleverser.